• Mon fils est obstineux!!!

    Bonjour!!

    Voici mon p’tit problème…  Mon fils à 7 ans. Un petit garçon très affectueux, très enjoué, mais aussi très obstineux!!!!

    Je ne sais pas trop comment gérer son comportement. Exemple, si je lui dis « Zacharie va brosser tes dents » automatiquement sa réponse est « Non, je ne vais pas brosser mes dents » et ainsi de suite toute la journée. Et l’on a déjà essayé de lui répéter plusieurs fois une même consigne, mais il ne s’épuise pas de répondre par la négative… il peut même aller jusqu’à se choquer et lancer quelque chose pour nous démontrer son désaccord. Ça devient très épuisant surtout compte tenu des horaires chargés avec l’école et les activités parascolaires, je trouve que nous perdons beaucoup de temps de qualité à gérer ses obstinations!!!

    Avez-vous un truc pour moi??

     Valérie


    Bonjour,

    Je comprends la maman en vous qui ne voit plus de solution possible pour alléger les routines de la maison. Je comprends que c’est lourd pour un parent de toujours négocier et argumenter avec son enfant et en réalité, ça ne devrait pas se passer comme ça. Pour votre enfant, je vous proposerais de donner un maximum de choix pour permettre à l’enfant de pouvoir décider lui-même. Il est plus difficile de négocier avec soi-même… Par exemple, préfères-tu brosser tes dents avant ou après avoir mis ton pyjama? Les enfants qui ont des comportements d’opposition réagissent négativement à toutes demandes faites sous forme d’ordre. Aussitôt qu’ils se sentent contraints d’obéir, ils se braquent. Alors, une intervention qui n’est vraiment pas gagnante avec eux, c’est de les obliger à faire ce qu’on lui demande. Il vaut mieux les rendre autonomes et responsables.

    Pour ce faire, les routines sont exceptionnellement aidantes. En plus de situer l’enfant dans le temps et d’être une référence visuelle, elles permettent à l’enfant d’avoir la possibilité de s’y retrouver de façon autonome. En plus, les routines sont souvent utilisées pour les moments de la journée où c’est particulièrement difficile. Alors pour faire une routine, on peut utiliser des pictogrammes comme une image de brosse à dents, une image de douche et ainsi de suite. Avec les enfants plus vieux, ce qui peut être intéressant, c’est de prendre une photo de l’enfant en train d’accomplir la tâche et de construire la routine de cette manière. En plus de participer à la fabrication de sa routine, l’enfant s’appropriera plus rapidement cet outil.

    Un autre bon truc pourrait être de changer votre discours. Plutôt que dire « Va brosser tes dents et après on écoutera le film », vous pouvez dire : « Aussitôt que tu auras brossé tes dents, on écoutera le film ». Ça fait toute une différence. Aussi votre attitude comme parent sera changée, donc votre enfant sera réceptif de façon différente.

    Les enfants adorent les responsabilités, alors lui confier plus de responsabilités aide beaucoup. Développer l’autonomie de votre enfant aidera à renforcir son estime de soi. Ça pourrait effectivement aider son sens de la répartie. En parlant d’estime de soi, il est vraiment important de donner de l’attention positive aux comportements positifs de votre garçon. Je m’explique, plus vous donnerez de l’attention aux bons comportements en les renforçant et en les valorisant, mais surtout, en passant sous silence les comportements plus négatifs qui ne méritent pas d’être mentionnés, la dynamique changera. Vous pourriez aussi faire un système de renforcement. Il y a une multitude de façons de faire des systèmes de renforcement. L’important c’est que l’enfant voit les progrès qu’il fait, que ce soit toujours fait positivement ainsi que de ne JAMAIS enlever un acquis. Par exemple, quand nos enfants étaient petits et que nous étions dans un processus vers l’apprentissage de la propreté et qu’ils faisaient un pipi dans leur culotte, nous n’enlevions pas un collant de sur leur feuille.

    Vous devez aussi être le plus possible constante dans l’application des règles. Avec les enfants, si les parents disent oui un jour et non l’autre, cela a comme effet d’en faire de fins négociateurs. Alors pour contrer ça, nous devons être constants, cohérents et former une équipe parentale forte.

    Je pense que plus vous cultiverez la relation que vous avez avec votre fils, plus il sera facile de le faire coopérer. C’est un peu comme un cheval sauvage, on doit gagner sa confiance afin de pouvoir développer une complicité avec lui. Alors, chaque petit pas est une victoire.

    Profitez des beaux moments!