• Trucs pour aider mon bébé de 4 mois à s’endormir

    Bonjour,

    Peut-être pourrez-vous me guider! Mon bébé de 4 mois ne s’endormait que sur le biberon, mais depuis quelques jours il dort moins, est très fatigué et combat le sommeil. Il n’a pas faim à ce moment donc je ne sais plus comment l’aider à s’endormir. Il refuse la suce et malgré les berceuses, les pièces calmes, il fait des grosses crises tellement il est fatigué… Des trucs pour l’aider à s’endormir? Il fait ses dents présentement donc cela ajoute aux crises…

    J’en profite pour vérifier, à partir de quel moment je peux instaurer une routine de sieste et de sommeil? Pour le moment, mon garçon n’est pas régulier dans les biberons ni le sommeil. Il fait parfois des nuits de 7-8h, parfois un 4h et des 2h. Il commence parfois à 17h30, parfois à 20h30. Il s’endort sur les biberons dans la journée et dort 45 minutes, il fait donc 3-4 siestes de 45 minutes dans sa journée.

    Merci pour vos conseils!

    Julie Desjardins


    Bonjour madame Desjardins,

    La bonne nouvelle est que cette situation est très probablement temporaire et est peut-être déjà réglée à l’heure qu’il est. Plusieurs bébés prennent très tôt dans leur vie des « habitudes d’endormissement »; certains s’endorment au sein, d’autre avec la suce, d’autres en se faisant bercer. Le hic, c’est que certains d’entre eux n’arrivent plus à s’endormir autrement! Il est donc important de les habituer très tôt à s’endormir seuls, dans leur lit, avec un support minimal de l’adulte. C’est l’autonomie au sommeil.

    Ce que je vous suggère, c’est donc d’observer votre poupon afin de décoder les signes de fatigue : il se frotte les yeux, est pleurnichard, semble inconfortable ou agité? C’est le temps de l’aider à se calmer, soit en le berçant un peu, en lui chantant une chanson, en l’emmaillotant, etc. Quand vous le sentez « ramollir », avant qu’il ne s’endorme, vous le déposez dans sa couchette. S’il pleure, attendez quelques minutes (2-3 minutes) avant de le reprendre. Peut-être vous exprime-t-il simplement sa fatigue ou son envie de dormir. Vous pouvez rester près de lui, chantonner ou lui parler doucement pour le rassurer ou encore lui caresser le dos ou le ventre. Ce qu’on veut, c’est qu’il associe la notion de plaisir avec l’endormissement. S’il hurle, reprenez-le et réessayez un peu plus tard. Cela peut prendre quelques jours avant qu’il ne développe la capacité de s’endormir seul, avec plaisir et calme.

    J’ose aussi vous demander si votre poupon peut exprimer un malaise à ce moment qui n’a peut-être rien à voir avec le sommeil. Il peut s’agir d’un malaise physique (digestion, dents, posture) ou émotionnel (réaction au stress de ses parents, difficulté à être séparé de sa mère ou difficulté de maman à se séparer de son poupon (!), inquiétudes en raison de conflits entre les parents, etc.) Le sommeil des petits est très facilement perturbé par leur état émotionnel et celui de leur parent.

    Par ailleurs, comme tout le monde se réveille un peu entre les cycles de sommeil, certains enfants auraient besoin de leur moyen habituel d’endormissement pour se rendormir (sein, suce, bercements). Ainsi, si l’enfant s’est habitué à s’endormir en tétant, il peut avoir du mal à s’endormir autrement. De plus, quand un poupon se réveille un peu la nuit, notre « cœur de maman » nous commande d’aller voir notre bébé. Ce faisant, on le réveille parfois pour de bon et il ne se rendormira alors qu’en tétant. Je suggère donc d’attendre une ou deux minutes avant d’aller voir bébé la nuit et lors de ses réveils pendant la sieste, au cas où il se rendormirait lui-même. Vous indiquez qu’il dort 45 minutes lors des siestes ce qui correspond à peu près à un cycle de sommeil chez un poupon. S’il fait plus d’un cycle de sommeil, il aura peut-être besoin de siestes moins fréquentes.

    Finalement, vous demandez à quel moment instaurer une routine de sommeil? Personnellement, je vous dirais le plus tard possible! Idéalement, on suit les besoins de sommeil de notre enfant en se fiant à ses signes de fatigue. Il prendra lui-même son rythme en grandissant.

    Bonne chance!