Cliquez ici

Confidences de papa

Allo ti-t’homme, c’est papa ! Vu que maman est partie faire les emplettes, j’aimerais te confier quelques trucs, entre hommes. Même si tu es encore tout petit et que tout est encore nouveau pour toi, dans quelques mois tu vas dire tes premiers mots alors écoute-moi bien mon petit cœur. Tu dois dire : papa, OK. Tshhh, ne le dis pas à maman que je t’ai dit de dire ça en premier. Mais tu fais comme tu veux. Tu peux dire maman aussi, c’est très bien ! De toute façon, tu parleras bien assez tôt. Prends ton temps !

Discussion père-filsEt si tu pouvais le faire, là, en ce moment, que me dirais-tu ? Depuis quelque temps je t’observe. Tu regardes partout, tu découvres milles et une choses nouvelles à la fois. Tu ressens tellement les événements au présent que le monde qui t’entoure doit-être plus beau que je ne peux l’imaginer, avec toutes ces couleurs et ces sons à chaque fois nouvelle pour toi.

Tu sais, ta façon de t’exprimer l’est aussi pour moi ! Chaque mot que tu balbuties veut surement dire quelque chose pour toi. Un besoin quelconque probablement. Ce qui est merveilleux dans tout ça, c’est que tu n’as pas besoin de te préoccuper de grand-chose étant donné qu’on est là pour toi. Contrairement à papa qui pense tout le temps à plein de choses à la fois. Le travail, la famille, l’argent, bref je me préoccupe de trop de chose. Et si je me mettais moi aussi à vivre dans le présent, comme tu le fais, est-ce qu’on se comprendrait mieux ? Je ne sais pas. Je te promets d’essayer !

Tu sais, il y a des fois où le monde des adultes est lourd à porter. Il y a tellement d’obstacles à surmonter qu’il serait bon que je m’arrête un peu pour respirer, et de laisser exprimer ce que je ressens. Un peu comme je fais en ce moment avec toi: je me sens bien, joyeux et tout content de te confier des trucs. Tu vois, l’autre jour j’ai eu une discussion avec maman à propos de toi. On n’était pas d’accord sur un point te concernant et on ne savait pas comment s’accorder. Moi j’essayais de défendre mon point et maman le sien, c’était interminable.

Et tout d’un coup, pendant notre discussion, j’ai eu un flash ! J’ai réalisé que quoi qu’il advienne de nos différents points de vue, nous avions un point en commun. On voulait tous les deux prendre soin de toi – eh oui – mais chacun à notre manière selon nos valeurs propres à chacun et nos croyances. Donc tous ces mots étaient portés vers une compréhension différente de tes besoins. C’est donc dire que tes besoins doivent être pris en compte avec le meilleur vouloir de chacun. Qu’est-ce que tu en penses ? Et après coup, ç’a été plus facile de s’entendre et de se respecter, car on voulait la même chose.

En disant ces mots, je pense à ton oncle Bob. Il ne prend pas sa place pour s’occuper de ses enfants. Tante Loulou dit qu’il est trop rigide, trop autoritaire. Et du coup, elle ne le laisse rien faire. Bref, oncle Bob ne le dira pas, mais je crois qu’il se sent mis à part et qu’il se sent rejeté. Un peu comme quand on était petit: papa n’était pas souvent à la maison et même s’il l’était, on ne sentait pas sa présence. Toujours au téléphone. À chaque fois qu’on entendait son « Paget », on savait qu’on ne pourrait plus faire d’activités ensemble. Et quand il s’occupait de nous, il était souvent impatient et se mettait en colère. C’est peut-être pour ça aujourd’hui que tonton Bob ne sait pas comment agir avec ses enfants. D’après moi, les blessures du passé y sont surement pour quelque chose.

Étant donné que moi et tonton avons vécu les mêmes choses, je ne voulais pas recréer ce qu’on a vécu plus jeune. J’ai donc mis du temps pour me comprendre. Mes valeurs et mes croyances ont changé. J’espère donc être plus en mesure de comprendre tes besoins. Et plus tard, toi aussi tu vas explorer en grandissant tes ressources et tes forces intérieures qui vont te permettre de parcourir ton propre chemin. Et en partie, ce sera par notre exemple que tu vas découvrir qui tu es et qui tu veux devenir.

Alors je te promets aussi certaines choses:

• En premier, je vais m’écouter ! Comme maman dit souvent : fais-toi confiance !
• Comme maman et moi formons une super équipe, nous allons prendre le temps d’écouter et partager nos intuitions.
• Je te promets aussi que tout au long de ton parcours d’enfant et de jeune adulte, je vais essayer de te faire voir les bons et moins bons côtés de tes actions. Comme ça, tu découvriras par toi-même les actions à prendre et tu sauras prendre les décisions qui s’imposent.
• Lorsque tu feras des bêtises, ou plutôt des expériences de vie comme je les appelle, tu choisiras par toi-même la conséquence. Ça va t’aider à apprendre à faire des choix qui sont bons pour ta vie. Qu’en penses-tu ?
• De plus, je te promets de t’aimer comme j’ai appris à le faire pour moi-même. Tu sais, je n’aurais pas pu t’aimer inconditionnellement si je n’avais auparavant, ressenti le besoin de le faire pour moi. Ce qui fait que maintenant il est facile de me concentrer sur tes besoins au lieu des miens.
• Et en dernier lieu, je te promets d’être un exemple pour toi. C’est sûr qu’il va y avoir des journées ou se sera plus difficile que d’autres, car je ne suis pas parfait et j’ai encore du travail à faire sur moi-même. Mais ce qui est important dans mes actions sera « l’intention ». Si j’essaie de faire du mieux que je peux, ça ira bien. Je le sais !
Quoi ? Tu voudrais me dire un mot ? Allez ! Dis : « papa, papa ».
Non, ce n’est pas ça que tu essaies de me dire n’est-ce pas ? Quoi ? « Papa, qu’est-ce que tu radotes encore ? Laisse-moi doooormiiir ».
D’accord « tit-homme », dors en paix, et n’oublie pas : Je t’aime !