• Je suis un père indigne

    Bon je l’avoue, je suis un père indigne, voilà c’est dit!

    En fait, je ne suis pas loin d’être un monstre comme modèle parental pour plein de raisons. Premièrement, je laisse parfois mes enfants jouer avec la tablette. Oui oui! Même que parfois, le samedi matin lorsque mes enfants se faufilent en rampant dans la chambre pour prendre doucement la tablette sans nous réveiller, bien, je fais semblant de dormir. Comme ça, je peux dormir encore une petite heure de plus.

    Parfois, même lorsqu’il fait beau à l’extérieur, je vais écouter un film avec mes filles juste pour le plaisir d’être collé avec elles et, je dois l’avouer, m’endormir le temps d’une petite sieste! Le pire, lorsqu’on fait plus de 10 heures de route avec elles pour les vacances, je mets des films dans la voiture! Il m’arrive aussi de les amener manger du “fast food”. Oui oui: hamburger, poutine et dessert sucré!

    Bon je l’avoue, parfois je mens sur l’heure qu’il est, question de les coucher un peu plus tôt. Et parfois, je les couche plus tard pour en profiter plus avec elles même si je sais qu’elles seront peut-être plus fatiguées le lendemain matin. Bah! C’est pas grave dans le fond, je leur mentirai le lendemain et je les coucherai plus tôt!

    Parfois même, je leur offre des surprises. Et vous savez quoi, elles ne les ont même pas méritées! Juste comme ça, je reviens de travailler et “BOOM”, des Kinder Surprise apparaissent dans ma poche! Ce n’est pas de ma faute! Ils ont dû s’y faufiler pendant que je faisais l’épicerie… C’est espiègle ces petites choses-là!

    Côté linge, ce n’est pas vraiment mieux. Elles portent parfois des vêtements de marques ces princesses! Oui oui monsieur! Même les petits accessoires qui vont avec! Des petites cartes de mode sur deux pattes toi!

    Ce n’est pas moi qui le dit que je suis un père indigne, ce sont tous les articles et statut que je lis à gauche et à droite qui me le disent. Et une chance qu’ils le font, parce qu’en tant que papa indigne, je ne pourrais pas savoir que je ne devrais pas faire ces choses. Ce qui me rassure, c’est que ces commentaires, ou trucs, viennent la plupart du temps de gens qui n’ont pas d’enfants. Je me dis qu’ils doivent avoir raison, car après tout, ils ont tout le temps de nous analyser et de nous dire ce que nous devrions faire ou non.

    Alors, pendant que vous me jugez, je vais aller avec mes filles dans la salle de jeux faire le ménage. Elles devront sélectionner les jouets avec lesquels elles ne jouent plus pour les offrir à des enfants qui en auraient besoin. Même chose pour le linge qui trouvera une deuxième vie ailleurs. Oups! Une troisième, car la deuxième vie, la plupart de ces vêtements, l’ont vécu chez nous.

    Mon nom est Yannick, et je suis un père indigne.