Cliquez ici

Le bougon de Noël

Le bougon de Noël
Connaissez-vous le Bougon de Noël?

Non il ne fait pas partie d’une légende imaginée par Fred Pellerin. Selon mes sources, le Bougon de Noël est apparu dans le folklore québécois dans les années 2000. Le Bougon de Noël a, selon MA légende, passé la plupart de ses Noël emmitouflé dans les manteaux de fourrure de ses « matantes » qui trainaient sur le lit. Ceux qui sentaient tellement la boule-à-mite que jamais plus il n’a senti l’odeur d’un repas de Noël. Certains auraient aussi passé ces soirées en famille dans un bain rempli de bottes et de « slush » à saveur de sel de rues et de « bumper de char ».

Le Bougon, contrairement au « Scrooge », n’a pas la peau verte mais plutôt un teint rougeâtre aussitôt que vous lui parlez du temps des fêtes. La couleur ressemble à la peau de matante Thérèse qui a passé trop de temps au soleil sur une plage du sud et un gars qui conduit une Civic à Laval.

Le Bougon de Noël, commence à la fin octobre à sortir de sa tanière et à se manifester.

Aussitôt l’Halloween terminée, vous pourrez entendre au loin un grognement qui sonne comme: « bonnnn on sait ben, demain la musique de Noël va commencer à jouer partout! ». C’est le signe ultime de son réveil. Le Bougon de Noël, jadis, était ce « mononcle » qui arrivait trop saoul dans les soupers de famille en chialant sur le hockey, les taxes, les gens trop heureux… La légende dit qu’il travaille maintenant dans une radio de Québec!

Les nouveaux bougons eux sont devenu techno! Ils ont appris à utiliser les réseaux sociaux pour faire entendre leurs grognements. Pour bien les reconnaître, voici quelques phrases qui les distinguent bien que vous pourrez lire dans les prochaines semaines :

  • Moi les « gnastis » de lutins de Noël…
  • Moi la musique de Noël traditionnelle, « cliss » évoluez bande de..
  • Noël c’est juste une fête commerciale pis vous les poissons vous embarquez..
  • Bon, mon Facebook est encore plein de photos de famille! Hey que vous êtes cute.. NOT!

Ce qui est extraordinaire avec le Bougon de Noël c’est que malgré qu’il n’aime pas le temps des fêtes ou la magie qui en fait partie, il sera celui qui en parlera le plus. Parce que le Bougon doit absolument le crier sur les toits qu’il n’aime pas cette période de l’année, il ne peut garder ça pour lui. Mais ne t’en fait pas Bougon, tu pourras reposer tes frustrations très bientôt car dans quelques semaines tout sera terminé.

Bien hâte de réentendre ton grognement le 14 février, tu nous auras manqué.

Yannick Gagné | Papa blogueur

Travaillant en agence de publicité dans le domaine du marketing numérique et des réseaux sociaux, il est marié et le fier papa de deux magnifiques princesses de 4 et 6 ans. Découvrez son humour et sa joie d'être père à travers ses différentes aventures familiales!