Cliquez ici

Pourquoi je ne dis jamais que « ça passe trop vite »

Pourquoi je ne dis jamais que « ça passe trop vite »

Avant d’être maman, je voyais défiler, notamment sur les réseaux sociaux, une panoplie de petites faces de bébés et d’enfants avec des phrases du genre:

« Ça va beaucoup trop vite. »
« Il est rendu où mon bébé? »
« J’ai pleuré quand il a pris l’autobus pour la première fois. »

Je vous avoue que je ne comprenais pas, mais je me disais la même chose que tout le monde me disait: « Quand je vais être maman, je vais comprendre. »

Eh bien, je suis maintenant maman de deux adorables garçons et ces phrases, je les entends encore plus souvent. Mais vous savez quoi?  Moi je ne les dis jamais et à chaque fois que je les entends, ou que je les lis, je me confirme dans mon choix. Je vous explique…

Les premières années de vie d’un enfant sont extraordinaires sur le plan du développement. Chaque mois (et même chaque semaine au début) annonce l’arrivée d’un nouvel apprentissage, d’une nouvelle compétence. Le premier sourire, les premiers babillages, la découverte des mains, le moment où il se tourne seul, s’assoit seul, se déplace seul, se lève seul, le moment où il apprend à marcher, à parler, à compter, à réfléchir, les premiers « je t’aime », les premières blagues, les premiers amis, le premier jour d’école… Tous des moments privilégiés que nous avons, en tant que parents, le plaisir et la chance de partager avec nos enfants.

Quand j’entends les phrases citées plus haut, je me demande pourquoi ces parents ne profitent pas de ces moments plutôt que d’être nostalgique de ceux qui sont passés. Toute votre vie, vous regretterez des moments passés plutôt que de profiter de ceux qui se passent sous vos yeux. Le moment où bébé se déplace seul vous fait regretter celui où il restait sagement dans vos bras? Eh bien dites-vous que dans peu de temps, vous regretterez ce moment où il se déplace maladroitement à quatre pattes! Alors pourquoi ne pas en profiter maintenant ?

C’est ça mon truc. Je profite au maximum du moment présent plutôt que de regretter ceux passés et grâce à cette petite astuce toute simple, je n’ai jamais envie de dire que « le temps passe trop vite ». Tous ces moments, ainsi que tous ceux que je n’ai pas nommés, je les savoure avec un sourire en me disant combien je suis choyée. Je profite de chacun d’eux. Je n’ai donc aucun regret lorsqu’ils sont terminés.

Et quelle joie de voir mes enfants apprendre, échouer, tomber, persévérer et réussir. Ils sont une grande source d’apprentissage pour moi aussi.

J’ai une grande nouvelle pour vous: LE TEMPS PASSE… et nous n’avons aucun contrôle là-dessus. Nos enfants grandissent et vont continuer de le faire, peu importe ce qu’on dira ou fera. Par contre, nous avons tous le contrôle de ce que nous faisons de ce temps et moi, j’ai CHOISI de profiter de mes enfants et d’être fière de chacune de leurs étapes de développement au lieu de subir les aléas du temps qui passe et qui passera.