Cliquez ici

Prendre sa vie en main, ça veut dire quoi?

Prendre sa vie en main, ça veut dire quoi?

PRENDRE SA VIE EN MAIN, ÇA VEUT DIRE QUOI ?

Se donner une chance d’exister et de se choisir. Étant donné, qu’avant d’être parent, nous avons tous vécu différentes expériences de vie, il serait juste de dire que nous avons des ressources intérieures qui ne demandent qu’à être explorées en profondeur. C’est en partie ces valeurs qui font de nous ce que nous sommes aujourd’hui, puisque le meilleur de nous-mêmes provient des expériences que nous avons vécues.

Donc, notre style parental principal nous provient en premier lieu de la modélisation de notre propre famille et de notre entourage. C’est en partie ce qu’on a vu, entendu et ressenti dans notre enfance que l’on tend à reproduire plus tard avec nos propres enfants, étayé de nos valeurs apprises au fil de nos expériences. Alors si vous reproduisez les mêmes comportements, il est important à première vue de ne pas vous culpabiliser ou culpabiliser quiconque en le faisant : vous empêchez votre propre évolution. Tous n’ont pas cette chance d’avoir eu à leur disposition les outils nécessaires dans l’accomplissement de leur propre développement, et non plus dans leurs futures tâches parentales.

Expérience personnelle

Ce que j’ai écrit en deuxième partie, vous devinerez que c’était mon cas auparavant. J’ai donc changé plusieurs aspects de ma compréhension vis-à-vis de l’encadrement de mes enfants et de ma propre vie familiale.

Suite à cette conscientisation, je me suis posé plusieurs questions essentielles, avec la ferme intention de regarder la réalité telle qu’elle était. En coaching PNL, afin d’améliorer une situation (un problème à résoudre ou un objectif), nous avons 7 niveaux logiques auxquels se référer pour se poser les bonnes questions. Bien sûr, les questions changent en conséquence de vos propres expériences. Ils vont comme suit :

  • Au niveau de l’environnement (de mes enfants, donc dans ce cas-ci, mon style parental) : comment puis-je changer ma façon de faire envers mes enfants ? Que dois-je réaliser ? Et surtout conscientiser ?
  • Au niveau des comportements : Qu’est-ce que je fais ? Est-ce que mon comportement et mon attitude sont en harmonie avec l’homme que je suis devenu au fil du temps ? Quelles actions devrais-je poser aujourd’hui pour que mes comportements soient plus cohérents avec qui je suis, dès demain ?
  • Au niveau des capacités : Suis-je assez fort mentalement, psychologiquement et physiquement pour passer à travers ces changements que je veux faire ? (Dans mon cas ce n’était pas simplement mon style parental, mais plusieurs choses à la fois : séparation, changement de carrière et retour aux études). De quelles ressources, aptitudes ou forces ai-je de besoin pour m’aider dans ce changement ?
  • Au niveau de mes croyances et de mes valeurs : Qu’est-ce qui est important pour moi ? Et lorsque j’ai trouvé cette réponse : en quoi est-ce important ?
  • Au niveau de mon identité : Quelle est l’image que je me fais de moi-même et qui je veux être dans le futur?
  • Au niveau du sens de ma vie : Quelle image voudrais-je laisser à mes enfants ? Qu’est-ce que je souhaite leur transmettre ?

Si vous sentez que vous avez à travailler votre identité dans les changements que vous voulez faire (comme pour moi), il est recommandé d’aller à un niveau supérieur, donc le sens de votre vie. Pour ma part, il était important que mes enfants aient une autre image de leur père. Ce que j’ai réussi à faire avec le temps.

J’ai découvert que changer mon style parental (ancré dans mes valeurs et mes croyances, donc dans mon identité) a été un chemin parsemé de belles découvertes sur moi-même. Cette remise en question dans le processus de coaching m’a fait grandir. Au point que mes valeurs et mes croyances ont changé pour le meilleur. J’y ai découvert ma sensibilité et le pouvoir d’aimer, de sentir et de vivre pleinement mes émotions.

Alors aujourd’hui, je peux confirmer qu’être authentique, en parcourant un chemin inexploré et en sortant des sentiers battus pour en reconstruire de nouveaux, c’est être vivant, c’est de se sortir de sa zone de confort pour évoluer à 100 à l’heure !

Faites-le pour vous… et pour eux !


Troisième texte d’une série de trois…

Première partie : Pensez-vous que votre style parental affecte votre manière d’éduquer vos enfants ?

Deuxième partie : Mauvaise communication et valeurs différentes ne font pas bon ménage!