Cliquez ici

Les maladies évitables par la vaccination? #1

Les maladies évitables par la vaccination? #1

  Première partie

Un peu partout, on vous parle des bienfaits de la vaccination et surtout, de son côté sécuritaire. Mais qu’en est-il des maladies contre lesquelles ces vaccins nous sont proposés? Sont-elles réellement dangereuses? A-t-on raison de s’en méfier? Il existe actuellement 19 maladies évitables par la vaccination, dont 13 figurent au calendrier vaccinal québécois.

Voici trois d’entre elles :

Diphtérie

  • Maladie causée par une bactérie infectant le nez, la gorge ou la peau. Elle s’attrape par contact proche et direct entre deux personnes, ainsi que par voie aérienne (toux, éternuements);
  • Elle cause des maux de gorge importants, une forte fièvre, ainsi que de graves problèmes respiratoires et cardiaques;
  • Complications possibles : une paralysie et la mort chez 1 personne sur 10. Les bébés courent un risque plus grand encore de mourir de la maladie;
  • Une première infection ne procure aucune protection future;
  • Il n’existe aucun traitement efficace contre cette maladie;
  • Le vaccin protège plus de 95% des personnes adéquatement vaccinées;
  • De 9000 cas signalés en 1924, le Canada compte maintenant entre 0 et 5 cas par années grâce à la vaccination.

Coqueluche

  • Maladie causée par une bactérie qui infecte les voies respiratoires. Elle s’attrape par voie aérienne (toux);
  • La coqueluche cause de graves quintes de toux pouvant provoquer des vomissements, des côtes brisées, une hernie ainsi qu’un affaissement du poumon. La toux peut être assez grave pour empêcher la respiration;
  • Chez les bébés, la maladie peut provoquer des arrêts respiratoires, des convulsions et le coma. 1 bébé sur 400 conservera des lésions cérébrales permanentes et 1 sur 100 n’y survivra pas;
  • Les graves quintes de toux durent de 2 à 3 semaines et la maladie peut durer de 6 à 12 semaines;
  • L’efficacité du vaccin est d’environ 85% après 3 doses. Lorsqu’il n’empêche pas la maladie, le vaccin réduit la gravité des symptômes et la fréquence des complications;
  • Au Canada, l’incidence de cette maladie a diminué de 90% depuis les 50 dernières années. On a toutefois dénombré entre 2400 et 10 000 cas chaque année entre 1990 et 2004.

Tétanos

  • Maladie causée par une bactérie vivant dans la terre et la poussière. Elle s’attrape lorsque les germes du tétanos pénètrent dans une coupure, une morsure d’animale ou une brûlure grave;
  • La toxine sécrétée par la bactérie attaque les nerfs et les muscles, provoquant des spasmes musculaires très douloureux. La mâchoire est la première partie atteinte, empêchant la personne malade d’ouvrir la bouche ou d’avaler. Si la toxine atteint les muscles respiratoire, la personne infectée risque de mourir très rapidement;
  • Les personnes qui survivent à la maladie peuvent souffrir de troubles permanents de la parole, de la mémoire et de la pensée. De plus, le fait de contracter la maladie ne procure aucune protection future;
  • L’efficacité du vaccin est de près de 100%. Aucun décès relié à la maladie n’a été déclaré depuis 1997.

La direction de santé publique du Québec recommande que les bébés de 2 mois reçoivent 2 vaccins les protégeant contre 6 maladies : la diphtérie, la coqueluche, le tétanos, la poliomyélite, les infections graves à Haemophilus influenzae de type B et les infections graves à pneumocoque. Nous venons de voir les trois premières et les trois autres feront l’objet du prochain article. Suivront ensuite les 7 autres maladies figurant au calendrier régulier et, finalement, un article sera consacré aux vaccins recommandés lorsqu’on part en voyage.

Amélie Chiasson, inf. B.Sc. Infirmière clinicienne

Infirmière clinicienne et experte YOOPA. Infirmière clinicienne Passionnée de périnatalité, Amélie Chiasson est infirmière clinicienne, diplômée de l’Université de Montréal. Elle-même mère de deux enfants, elle considère la grossesse et l’accouchement comme des événements intenses, uniques et naturels.