Cliquez ici

Attention! Tu pourrais te faire manger par un virus …

Attention! Tu pourrais te faire manger par un virus …
Ah les MICROBES! Avec le froid qui s’installe doucement, on craint souvent le pire: que nos enfants soient malades! Pour débuter cet article qui porte sur le monde médical, commençons par revenir aux sources et vérifions certaines définitions pour être certains que nous sommes sur la même longueur d’onde.

Dans un premier temps, qu’est-ce qu’un VIRUS ? Eh bien, selon le dictionnaire illustré des termes de médecine, un virus c’est « un agent pathogène, spécifique, non-cultivable sur les milieux artificiels, ne pouvant se multiplier qu’au sein des cellules vivantes qu’il parasite » (Garnier & Delamare, 2012). Donc, relaxons un petit brin, les virus sont contagieux par les personnes, mais pas par le froid, les tables ou les autres objets inertes. Maintenant que ceci est clair, nous pouvons dire que certains synonymes au mot virus sont : garderie et école! Nos enfants passent quand même une grande majorité de leur temps dans ces endroits.

Le système immunitaire fait référence « à la capacité qu’a le corps de se défendre contre des substances menaçantes pour son bon fonctionnement » (Passeport santé, s.d.). Toujours selon la même référence, le système immunitaire cherche à combattre des infections et virus. Les microbes font partie d’une des trois sortes d’attaque au système immunitaire. L’âge et la maladie font normalement diminuer les capacités de notre système immunitaire. Par contre, un enfant peut être porteur d’un virus sans le développer et le transmettre à ses parents, ses grands-parents ou des personnes malades. Les bonnes habitudes de vie, telles que l’alimentation, l’équilibre de vie et le sport, aident à solidifier notre système immunitaire.

Il y a quelques trucs qui sont déjà accessibles à la population générale. Ici, j’inclus le fait qu’il faut se laver les mains souvent, tousser dans son coude pour ne pas propager le virus en donnant la main à quelqu’un et d’éviter, règle générale, de toucher les gens s’ils ont un virus ou si vous en avez un. Par contre, ce sont parfois des gestes qui sont difficiles à enseigner aux enfants, alors regardons comment il est possible de le faire en utilisant le jeu, question d’accrocher nos tous petits !

Lavage des mains

Pour le lavage des mains, il est intéressant de le faire en chantant une comptine. Cette idée ludique permet à l’enfant d’aimer l’activité et de la faire assez longtemps pour que les mains soient bien nettoyées. Je vous propose la comptine suivante qui se trouve sur le net et qui se fredonne sur l’air de la chanson « Au claire de la lune » :

Au claire de la lune
Je lave mes mains
De l’eau, du savon
Frotte et frotte encore
J’enlève les microbes
De tous mes dix doigts
Au claire de la lune
Mes mains sont bien propres

Éternuement

Pour l’éternuement dans les coude, je vous propose de le faire avec une danse qui vous inspire. Par exemple, l’enfant pourrait tousser dans un coude (le vrai toussement), tousser dans l’autre coude (pour faire semblant), taper trois fois dans les mains et tourner une fois sur soi. Ceci n’est qu’un exemple, il peut y avoir les gestes que vous voulez, mais toujours dans le but d’engager les enfants par le jeu.

Se saluer sans donner la main

Finalement, pour ce qui est de remplacer l’habitude de donner la main, nous pouvons avoir des alternatives comme se donner le coude ou bien se donner le pied. Ceci évite que nous ayons à toucher les gens lorsqu’ils sont malades ou lorsque nous le sommes et ça permet de garder les conventions sociales. Ceci peut être pratiqué même chez les adultes.

Outre ces habitudes traditionnelles, il existe des moyens plus inusités pour arriver à protéger vos enfants, et vous-même, des virus. En PNL, il est étonnant de constater l’impact que peut avoir le vocabulaire que nous utilisons. Par exemple, se dire dès les premiers symptômes : « Je sens que je suis en train de combattre un petit microbe » diminue grandement les symptômes chez un grand nombre de personnes, comparativement à quelqu’un qui se dirait franchement « J’ai attrapé la grippe ». Si nous sommes convaincus que nous serons malades, notre système va nous écouter… et nous en donner pour notre argent !

De plus, certaines plantes, vitamines et produits naturels ont les propriétés pour prévenir un virus ou le guérir. Pour en connaître davantage à ce sujet, il est important de consulter un homéopathe ou encore un naturopathe pour obtenir toute l’information nécessaire.

Avec tous ces trucs, vous devriez être en mesure d’éviter les virus cet hiver. Ceci dit, ils n’empêchent pas d’être 100% à l’abri et ce, dès que vous sortez de votre maison. Vous pouvez appliquer ces techniques préventives et, si besoin, consulter un homéopathe pour traiter naturellement le virus que vous aurez contracté.

Bonne saison hivernale!