Cliquez ici

L’investissement durable ou responsable : c’est quoi au juste ?

L’investissement durable ou responsable : c’est quoi au juste ?

Vos enfants veulent installer des ruches dans votre cour arrière ? Vous vous interrogez sur les voitures hybrides ? Vous n’êtes pas seuls : nous sommes tous de plus en plus sensibilisés aux impacts de notre mode de vie sur la préservation de l’environnement et sur le bien-être des générations futures.

De la même façon, on entend de plus en plus souvent parler d’investissement durable, de fonds « verts » et de facteurs ESG (Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance), mais on peut s’y perdre.

Est-ce que cette tendance vers l’investissement responsable est là pour rester ou n’est qu’une mode passagère ? Est-ce que l’investissement durable entraîne de réels effets positifs ? Est-ce que de meilleures pratiques d’investissements sont synonymes de baisse de rendement ?

 

L’INVESTISSEMENT DURABLE, PAS SI NOUVEAU !

Ce qu’on nomme aujourd’hui investissement durable existe en réalité depuis plus de 30 ans. Déjà, dans les années 90, les investisseurs pouvaient se tourner vers des portefeuilles à vocation plus éthique ou davantage écologique.

Le choix était plutôt mince et les rendements pas toujours au rendez-vous, mais l’industrie s’est adaptée à la demande grandissante. Depuis quelques années, le phénomène a pris une telle ampleur que l’Organisation des Nations Unies (ONU) endosse 17 objectifs qui guident de nombreuses politiques d’investissement durable.

 

QUELS SONT LES PRINCIPES QUI GUIDENT L’INVESTISSEMENT DURABLE ?

Une expression fait son chemin en investissement : la prise en compte des « facteurs ESG » dans les décisions d’investissement. Qu’est-ce que cela signifie?

Les facteurs environnementaux (E), sociaux (S) et de gouvernance (G) sont un ensemble de standards selon lesquels une compagnie opère et que les investisseurs utilisent pour sélectionner des investissements.

Les plus évidents sont les critères environnementaux. Les facteurs environnementaux s’intéressent au comportement corporatif en matière de protection et de préservation de l’environnement (changements climatiques, préservation de l’eau, efficacité énergétique, pollution). On peut penser à la lutte contre la pollution atmosphérique ou à la préservation de la biodiversité, par exemple.

Depuis l’adoption de la politique d’investissement durable, Kaleido investi davantage dans des obligations vertes pour soutenir des projets ayant des impacts positifs pour l’environnement.

Ces gestes font-ils une différence ? Comme nous le verrons plus loin, avec les milliards $ entre les mains de gestionnaires qui s’occupent des placements des petits épargnants, mais aussi des grandes corporations et des caisses de retraite partout sur la planète, on peut affirmer que oui !

Passons au « S », pour les critères sociaux. Ici, il s’agit plutôt de rechercher les impacts positifs sur les personnes et les communautés. Certaines entreprises sont sélectionnées par les gestionnaires de fonds parce qu’elles sont reconnues pour favoriser le traitement équitable des travailleurs et pour promouvoir l’égalité entre les sexes, par exemple.

Kaleido a choisi, en établissant sa Politique d’investissement durable, d’appliquer également des filtres d’Exclusion, afin de ne pas détenir des titres de société œuvrant directement ou indirectement dans certaines industries jugées nuisibles pour les êtres humains, en l’occurrence les industries du tabac et de l’armement.

Finalement, les critères de gouvernance (le « G ») sont également importants. Les facteurs de gouvernance s’intéressent aux instances décisionnelles d’une compagnie (conseil d’administration, haute direction), à la rémunération de ses dirigeants et à ses contrôles internes (responsabilité fiscale, mesures anticorruption, cybersécurité). L’analyse de ces facteurs permet d’identifier les entreprises et les gouvernements qui adoptent de meilleures pratiques en matière de transparence, de reddition de compte, de traitement des employés et d’accès à l’emploi pour tous et toutes.

Plus que des vœux pieux, la prise en compte des facteurs ESG est devenue une façon éclairée de choisir ses investissements.

 

LES RENDEMENTS AU RENDEZ-VOUS

Si, il y a 20 ans, certains investissaient dans des fonds « responsables » en craignant malgré tout de sacrifier une partie de leur rendement, on peut dire que les temps ont changé. L’intégration des facteurs ESG se répand largement et les sommes en jeu sont énormes !

La prise en compte des facteurs ESG dans la sélection de titres et de gestionnaires de portefeuille n’a pas d’incidence négative sur le rendement, au contraire, et entraîne même une meilleure gestion du risque à long terme, en plus de favoriser des entreprises et des projets qui ont un impact positif sur l’environnement et les communautés.

L’Association canadienne pour l’investissement responsable (AIR), dont Kaleido est membre associé, regroupe plus de 450 membres qui, ensemble, totalisent plus de 2 100 milliards $ d’actifs sous gestion ! Selon l’AIR, une gestion de portefeuille qui tient compte des critères ESG procure un meilleur rendement à long terme ajusté selon le risque. Un exercice de simulation, fait par Morgan Stanley (MSCI) et l’AIR, a même démontré que 100 $ investis en 2007 dans de placements responsables ESG vaudraient, aujourd’hui, 25 % de plus que s’ils l’avaient été dans des placements traditionnels. Bien sûr, le passé n’est jamais garant de l’avenir, mais l’exercice a mis en lumière le potentiel de rendement de l’investissement responsable.

Finalement, on ne peut que se réjouir de l’adoption de plus en plus large des critères ESG en matière de placements financiers. Qu’il s’agisse d’améliorer le ratio risque/rendement, comme le démontre une étude de l’Université Carleton, ou encore de participer à l’évolution du monde financier, les investisseurs préoccupés par l’environnement et le sort des populations peuvent maintenant de faire une différence avec leur portefeuille !

Visitez le site de Kaleido pour connaître ses engagements en matière d’investissement durable.

KALEIDO

Avec ses REEE flexibles et sans tracas, Kaleido accompagne les familles jusqu’aux études postsecondaires pour que chaque enfant puisse se réaliser pleinement. Kaleido offre l’épargne-études qui va au-delà de l’épargne-études.