• Quand la technologie permet de maintenir le réseau social des enfants

    En ces temps de confinement, je prends soin de noter mes fiertés du jour, qu’il s’agisse de petites ou de grandes réalisations! Ce matin, j’ai enfin trouvé une solution pour satisfaire le besoin de mes enfants de « jouer » avec leurs amis.

    Le plus grand « drame » pour mes enfants actuellement est certainement de ne plus pouvoir jouer avec leurs amis quotidiennement. Nous avons tenté d’y remédier grâce à l’application Messenger Kids. Ils s’amusent beaucoup avec les différents effets, filtres et GIF disponibles, mais ça ne dure que 5 ou 10 minutes. Je dois dire qu’ils sont encore jeunes (6, 8 et 9 ans) et que leurs conversations ne sont pas très élaborées.

    Vous voulez un exemple ?

    Ma fille : « Salut. Ça va ? »
    Son amie : « Oui. Toi ? »
    Ma fille : « Oui. »

    Fin de la discussion !!! (Oui, je projette de leur enseigner l’art de poser des questions ouvertes dans les prochains jours !!!)

    Bon, j’exagère un peu, mais disons qu’en ces temps de confinement, ils font vite le tour des sujets du jour ! Et, malgré ces quelques échanges, mes enfants continuent de s’ennuyer de leurs amis.

    Pourtant, ils sont loin d’être seuls. Ils sont trois. Et ils ont leurs deux parents. Notre maison est remplie de jeux de société, de matériel de bricolage et de livres. Nous avons même une cour. Les enfants s’amusent tous les jours. Leur créativité et leur imagination sont même passées au niveau 2.0 dernièrement!

    Alors, pourquoi s’ennuient-ils tant de leurs amis?

    L’importance des amis

    Il y a deux semaines, la vie de nos enfants a changé radicalement. Du jour au lendemain, ils se sont retrouvés à la maison. Plus de sortie. Plus d’école. Plus d’amis. Plus de professeurs. De quoi être un peu déstabilisé, non? Ah Oui! Au début, c’était rigolo! Tout le monde aime les « vacances »! Mais ce qui devait durer deux semaines, se prolonge maintenant jusqu’au 1er mai. Et peut-être même au-delà.

    Les amis, c’est une partie importante de leur vie. Tout petit, leur univers tourne autour de la famille. Mais dès leur entrée à l’école, leur univers commence à tourner autour des amis. Leur façon de parler, de s’habiller, leurs intérêts, leurs goûts et même leurs activités sont influencés par les amis. 

    Mes enfants sont très attachés à leurs amis. Je peux tellement comprendre! Leurs amis, c’est leur réseau, leur filet, leur univers. Et je crois que ça leur manque.

    Ça leur manque de nourrir leurs relations, d’avoir une vie en dehors de la famille, d’avoir le sentiment d’être vraiment compris (!), de faire des folies et de partager une complicité avec une personne choisie. C’est cet univers personnel qui leur manque. Leur petit jardin secret qu’ils partagent avec leur « BFF ».

    Et moi, je crois que c’est bon au maintien de leur santé mentale et de leur équilibre ! Alors, depuis deux semaines, je cherche toute sorte de moyens pour les aider à maintenir le lien. 

    Ma découverte du jour

    Ce matin, grâce à une amie de ma fille qui n’a pas de compte Messenger Kids, nous avons eu l’idée de créer une réunion sur l’application Zoom. Pendant que je configurais le tout, j’ai accidentellement activé le partage d’écran.

    Et c’est là que j’ai eu l’idée du jour, celle qui deviendra certainement ma fierté du jour : activer le partage du tableau blanc !!!

    Cette fonction a permis aux filles de jouer à différents jeux de type « papier-crayon » : Tic-Tac-Toe, Fais-moi un dessin, Bonhomme pendu, etc. Elles ont même inventé des jeux, comme dessiner des histoires les yeux fermés !!!

    Je les ai entendu rire, chacune de leur côté de l’écran. Pour la première fois depuis deux semaines, je pourrais dire que ma fille a « joué » avec une amie ! Je l’ai sentie très apaisée après cette séance de jeux.

    Mon fils est déjà en train de préparer sa rencontre avec son ami cet après-midi. Ils s’installeront chacun de leur côté de l’écran avec un plateau de Lego pour jouer à un jeu de devinette 3D. Chacun leur tour, ils feront des constructions et tenteront de les faire deviner à l’autre. Qui sait où cela les mènera. Il y a fort à parier que, comme les filles ce matin, ils finiront par s’inventer d’autres jeux!

    Dites-moi, de votre côté, qu’est-ce que la technologie a permis de préserver ou de créer dans votre famille?