• On change de maison!

    Bien que déménager soit souvent associé positivement à un nouveau départ ou au début d’une nouvelle étape dans notre vie, cet événement amène son lot de stress. En tant qu’adultes, nous avons à prévoir tous les changements d’adresse, faire les boîtes, prévoir le transport en camion, etc. Tout ceci en continuant la routine avec les enfants, du mieux que nous pouvons. Une fois que tout est déménagé dans la nouvelle demeure, vous devez tout mettre en place et vous adapter à votre nouveau milieu. C’est stressant pour les adultes, alors pour les enfants aussi! De plus, ils ne sont pas au courant de tout et doivent « subir » votre choix de parents. Voici donc quelques pistes pour aider votre enfant à mieux vivre ce changement.

    AVANT

    • Informez votre enfant de votre désir de déménager. Bien que la décision vous revienne, votre enfant pourra commencer à envisager ce changement. Vous pourrez profiter de l’occasion pour avoir son opinion sur la question.
    • Impliquez votre enfant dans le processus. Tout dépendant de l’âge, votre enfant pourrait vous accompagner lors des visites ou encore vous pourriez lui faire un dessin à votre retour. Votre enfant pourrait vous dessiner la maison qu’il aimerait et même noter les éléments qu’il souhaiterait retrouver dans sa nouvelle maison (exemple : une piscine). Bien entendu, les noter ne veut pas dire qu’il aura ce qu’il désire, mais vous lui aurez quand même demandé son avis.
    • Votre maison est maintenant choisie et vous connaissez la date du jour « J ». Faites un X sur le calendrier afin que votre enfant se situe dans le temps. Prenez le temps d’aller visiter la nouvelle école ou garderie avec votre enfant. Allez marcher dans votre futur quartier pour découvrir les parcs environnants et y jouer un peu. L’idée est que votre enfant commence à s’habituer à de nouveaux endroits au lieu d’avoir à s’adapter à tout en même temps après le déménagement. Connaître les environs de son nouveau milieu de vie le sécurisera un peu. Vous pouvez aussi raconter des histoires aux petits afin de discuter ensemble de ce qui s’en vient et comment les choses se dérouleront. Certains seront peut-être inquiets de changer d’école et d’avoir à se refaire de nouveaux amis.
    • C’est l’heure des boîtes!! Vous pouvez impliquer vos enfants dans cette tâche laborieuse en faisant un moment spécial en famille. Mettez les noms des pièces à faire dans un chapeau et pigez! Les plus jeunes pourront empaqueter tout ce qui est mou et léger et les plus vieux pourront ranger des choses plus délicates. Tout ceci avec de la bonne musique, une pause pizza et des sourires!! De plus, cette étape peut être une opportunité de faire un ménage dans les jouets et vêtements de votre enfant. Une boîte à emporter, une à donner et un sac de poubelles pour ce qui ne peut pas être donné. Votre enfant apprendra donc à faire des choix, pas toujours faciles, mais nécessaires une fois de temps en temps. Il doit apprendre à se départir des choses qu’il n’utilise plus sans toutefois y aller à l’extrême. Nous avons tous des objets qui ont une valeur sentimentale pour nous. Une fois cette boîte complétée, vous pourrez aller avec lui porter les vêtements et jouets à donner au comptoir familial et lui expliquer que toutes ces choses rendront d’autres enfants très heureux. Ne pas oublier de lui souligner à quel point vous êtes fier qu’il ait accepté de donner ses choses à quelqu’un qui en a besoin.

    JOUR « J »

    • Si vous avez des enfants de moins de 6 ou 7 ans, il serait peut-être judicieux de vous trouver une gardienne qui viendrait tenir un œil sur eux ou encore les envoyer faire une petite visite chez les grands-parents pendant le déménagement. Vous éviterez ainsi surement plusieurs « bobos » et pertes de patience parce que les enfants se tiennent où il ne faut pas!
    • Une fois le transfert complété et les enfants de retour, prenez un moment avec chacun d’eux pour installer leurs chambres. Ils pourront ainsi s’acclimater tranquillement à leur nouvel environnement. Lorsque vous ferez le lit, remettez les mêmes draps qu’ils avaient avant de partir et ne pas les laver. L’odeur de ces draps pourra en rassurer certains au moment du coucher. Enfin quelque chose de connu!

    APRÈS

    • Déménager implique que tout l’environnement physique de l’enfant est différent. Il doit donc s’adapter à plusieurs éléments au même moment. Chaque enfant est différent, mais il est possible que le sommeil, l’appétit ou le comportement soit altéré. La nouveauté ou l’inconnu ont tendance à nous insécuriser. Plusieurs d’entre nous auront de la difficulté à nous laisser aller dans les bras de Morphée si on ne se sent pas en confiance. Par conséquent, ne vous inquiétez pas trop et laissez du temps à votre enfant pour s’habituer.
    • Une des bonnes façons pour rassurer un enfant est d’établir des routines. Plus vite vous remettrez en place les routines instaurées dans votre précédente résidence, plus vous faciliterez l’adaptation de votre enfant à son nouveau milieu.
    • Si votre enfant semble anxieux, n’hésitez pas à parler franchement avec lui afin de l’aider à identifier ce qu’il ressent pour ensuite le verbaliser. Encore une fois, les livres d’histoires peuvent être un bon déclencheur à la discussion. Votre enfant doit sentir que vous êtes empathique à ce que ce changement provoque dans sa vie quotidienne. Informez-vous auprès de l’éducatrice ou du professeur afin de vous assurer qu’il s’adapte bien à son nouveau milieu.

    Bon déménagement!