Cliquez ici

Célébrer l’amour en famille et pas seulement en couple à la Saint-Valentin

Célébrer l’amour en famille et pas seulement en couple à la Saint-Valentin

La Saint-Valentin est à nos portes et voilà que nous sommes submergés de cœurs et de rouge dans tous les magasins ! Malgré l’immense stratégie marketing déployée à cette période de l’année, il reste que c’est une date importante pour célébrer l’amour. Cette fête est surtout associée à l’amour qui se vit dans une relation de couple, mais elle est aussi l’occasion de souligner l’amour que nous portons à nos enfants. Car nous avons tous besoin de cette énergie pour vivre et la manifester éclairera le quotidien de chacun !

 

Les trois visages de l’amour selon la psychologie

La psychologie évoque trois visages de l’amour – représentés par Éros, Philia et Agapé – qui peuvent se succéder ou coexister dans une relation amoureuse :

Éros ou l’amour passion

C’est l’étape du coup de foudre, le début excitant de la relation où toutes les sensations du corps sont stimulées : le cœur bat, le désir physique et sexuel est à son apogée, une forte dose de dopamine, d’adrénaline et de noradrénaline est sécrétée. C’est l’amour charnel, sexuel, l’exaltation passionnelle ! L’autre représente ce qu’il nous fait sentir, ce qu’il nous donne, les fantasmes qu’il comble. Le partenaire est davantage un « objet » à ce moment-là de la relation qu’un être à part entière. On dit que l’Éros peut durer entre 6 mois et 2 ans… Le couple se présente souvent comme ne faisant qu’un. L’amour se résume alors par cette phrase : « Je t’aime pour ce que tu me donnes ! »

Philia ou l’amour amitié

L’étape fusionnelle est souvent suivie d’une période de différenciation qui peut s’exprimer à travers des chicanes. C’est alors que des phrases comme « je ne te reconnais plus ! », « tu as changé », « tu n’étais pas comme ça avant ! » peuvent se dire. En fait, c’est le visage de Philia, de l’amitié sincère, qui invite à s’ouvrir à l’autre en le considérant dorénavant comme une personne à part entière, différente de nous. C’est la phase de l’amour où le partenaire est reconnu objectivement dans sa singularité : ses qualités et ses défauts, ce qu’il aime et ce qu’il n’aime pas… La cognition prend le relais, la communication s’installe pour découvrir ce mystère qu’est l’autre. Les partenaires prennent connaissance des valeurs et des intérêts de chacun, mais aussi de ce qui leur est commun. À partir de là, ils décideront de continuer à cheminer ensemble ou de se séparer. Cette phase se résume par la phrase : « Je t’aime pour ce que tu es ! »

Agapé ou l’amour véritable

Si le couple est toujours ensemble, il pourra rencontrer le visage d’Agapé, celui de l’Amour par excellence. Dans cette phase définie comme étant celle de l’amour pour l’amour, l’amour pour l’autre a mûri. Il va au-delà des sensations physiques, des émotions et de la cognition, et il n’attend pas de retour. Cet amour est devenu universel, gratuit et spirituel. Si ces trois étapes se succèdent généralement dans une relation, il reste que l’amour Agapé peut être teinté aussi des aspects érotique et amical d’Éros et de Philia, mais ceux-ci ne visent plus à nourrir l’égo. Il s’agit plutôt d’une ouverture à l’amour en soi qui se manifeste dans la relation à l’autre. Cet amour qui prend sa plénitude dans l’Agapé n’est pas exclusif à la vie de couple, il se vit également dans la relation avec nos enfants. S’aimer soi-même permet de se réconcilier avec nos limites, d’avoir davantage confiance en nous et, par le fait même, de vivre en harmonie avec notre environnement quotidien. À ce stade-ci, nous sommes dans cet amour inconditionnel qui nous fait ressentir tout simplement heureux. La phrase qui résume cette phase est : « Je t’aime »

Et l’amour parental dans tout ça ?

Il est intéressant de regarder où nous nous situons dans notre relation amoureuse… Aimons-nous l’autre tel qu’il est ? Acceptons-nous qu’il soit différent ? Sommes-nous rendu à cette étape de l’amour véritable ? Car avec les enfants, c’est de ce même amour qu’il est question. Ceux-ci sont censés se sentir aimés par nous indépendamment de ce qu’ils font, de leurs bulletins scolaires ou de leurs accomplissements. Une des particularités des parents est d’aimer gratuitement leurs enfants, et ce généralement dès leur conception dans le ventre maternel. Cet amour parental est gage de sécurité, d’une personnalité confiante, d’une vie épanouie et de relations saines. Sans ce premier amour que l’enfant découvre et sent au sein de sa famille, sa vie ne sera pas complète et il fera face à de nombreuses problématiques dans sa vie plus tard : stress, manque de confiance en soi et en l’autre, problèmes de dépendance, délinquance…

L’amour est l’essence même de l’être humain. Si nous ne manifestons pas cette énergie dans notre vie, cela engendrera inévitablement des manques. Nous ne pouvons nous déposer et vivre dans la plénitude qu’en nous sentant aimé et qu’en aimant ! L’amour n’a rien à voir avec ce qui est véhiculé dans les grandes surfaces ou sur les réseaux sociaux… l’amour dépasse le charnel et la stimulation de nos sens. L’amour, c’est la dynamo de la vie !

Des idées pour célébrer la Saint-Valentin en famille

Voici quelques idées pour célébrer la Saint-Valentin avec votre partenaire et vos enfants :

  • Mettre de petits mots d’amour dans les boîtes à lunch,
  • Faire des activités ensemble, telles qu’un massage en couple, une randonnée avec les enfants suivie d’une crème glacée,
  • Préparer un repas que les autres aiment, organiser un pique-nique,
  • Écrire une lettre pour exprimer son amour, sa gratitude, remercier,
  • Prendre un temps de discussion ensemble pour se souvenir des moments de joie partagés.

Rappelez-vous que les plus grandes expressions d’amour résident dans la simplicité du quotidien et que l’amour mérite toujours d’être célébré !

 

Quoi de mieux et de plus beau pour terminer que cet extrait du livre Le Petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry qui nous dévoile le vrai goût de l’Amour.

 

Aimer, c’est permettre à l’autre d’être heureux, c’est un sentiment désintéressé qui naît d’un don de soi, c’est se donner entièrement à partir de notre cœur.

Aimer, c’est désirer le meilleur pour l’autre.

Aimer veut dire se jeter dans le vide, faire confiance à la vie et à l’âme.

Aimer, c’est la confiance absolue que, quoi qu’il se passe, tu seras toujours là. Non parce que tu me dois quelque chose, non par possession égoïste, mais juste être là, en compagnie silencieuse.

Aimer, c’est savoir que le temps n’y changera rien, ni les tempêtes ni mes hivers.

Aimer, c’est donner à l’autre une place dans mon cœur pour qu’il y reste comme un père, une mère, un fils, un ami, et savoir que dans son cœur à lui, il y a une place pour moi.

Donner de l’amour ne vide pas l’amour, au contraire, il l’augmente. La manière de donner autant d’amour, c’est d’ouvrir son cœur et de se laisser aimer.

Ne cherche pas à comprendre l’amour, vis-le, dit le Petit Prince.