• Un p’tit 5 minutes

    Aujourd’hui j’ai envie de te poser une question toi, parent trop pressé!
    Je n’ai pas envie de raconter ce que je vis, mais plutôt de réagir à ce que des enfants vivent.

    Les parents, nous avons un point en commun en 2016 : notre temps est compté. Pas dans le sens que nous allons bientôt y passer, malgré que nos enfants nous trouvent donc bien vieux, mais plus dans le sens que nous avons des horaires de fous.

    Nous savons exactement le nombre de lumières rouges que nous risquons de croiser sur notre chemin. Le nombre de cônes orange qui sont là depuis le début des constructions, quelque part en septembre 2008, et qui ne sont toujours pas terminées. Le matin tout tourne au quart de tour afin de s’assurer que tous soient à l’heure.

    6h15: le cadran sonne
    6h24: il sonne encore parce que nous avons “snoozé” ! (D’ailleurs, ça sort d’où le 9 minutes de plus que ça nous donne?)
    6h30: La cafetière se met en marche
    6h33: Ok, assez snoozé!

    Et là, ça commence : on s’habille, on déjeune, on jase, on brosse les dents, l’autobus pour la plus grande, la préparation du départ à la garderie pour la petite.

    Je l’avoue, j’aime le chemin pour me rendre à la garderie, c’est un des rares moments que j’ai seul avec ma plus jeune. On jase de tout et de rien. Même si le trajet ne prend que 5 minutes, on a le temps de refaire le monde à notre façon! Ma mission pendant ce court moment, la faire rire de bon coeur, je veux que ce moment soit aussi important pour elle que pour moi en fait!

    Chaque matin, on entre à la garderie ensemble en sautillant par-dessus les lignes de trottoir qui, en passant, sont extrêmement vénéneuses, ne vous risquez surtout pas! Une fois à l’intérieur, je prends toujours le temps d’entrer avec elle et de jaser un petit 2 minutes avec son éducatrice. Cette merveilleuse personne qui passe ses journées avec ma fille et qui l’aide à se préparer un bel avenir. Ma fille est toujours si contente que je prenne le temps d’entrer et de me montrer ses bricolages de la veille. C’est fou ce qu’une boule de ouate pleine de colle sur un carton découpé aléatoirement peut représenter pour un enfant!

    Je ne vous mens pas, durant ce petit 5 minutes, j’ai le temps de voir au moins 4 enfants arriver sans même voir les parents. Une petite tape dans le dos, que dis-je, une petite poussée dans le dos : « fais ça vite maman (ou papa) va être en retard. Bye! » Si tu voyais son visage quand tu quittes si rapidement, je suis convaincu que tu reviendrais en courant lui faire un gros câlin!

    Ma question est pour toi qui, le matin, stationnes sa voiture tout croche devant la garderie parce que tu es pressé. Toi qui dis à ton enfant d’arrêter de niaiser quand sa ceinture de sécurité se transforme en serpent pour te faire rire. Toi qui tires ton enfant par le manteau pour être certain qu’il marche à ton pas. Toi qui entres en saluant à peine l’éducatrice et oublies de dire à son enfant qu’il l’aime avant de partir.

    J’ai une question pour toi: que dirais-tu de mettre ton cadran 5 minutes plus tôt demain?

    Le pire qu’il va t’arriver sera de te faire attaquer par une ceinture serpent. Te faire mordre par des lignes vénéneuses de trottoirs. Te retrouver les doigts tout collés avec de la ouate qui provient d’une véritable œuvre d’art.

    Et surtout, tu passeras une superbe journée avec le sourire en passant à ton enfant qui t’aura répondu “ Moi aussi, papa, je t’aime (ou maman)” quand tu lui auras dit combien tu l’aimes avant de partir ce matin.

    Alors, tu embarques?